Si vous cherchez la formule magique qui vous fera gagner à presque tous les coups en bourse, cet article est pour vous.
Nous avons tendance à définir le Graal comme une baguette magique qui résout tout, une formule miracle. Si vous lisez cette article c’est peut être parce que vous la cherchez aussi.
Nous aimons tous avoir un contrôle total sur nos activités, nous cherchons les moyens pour y arriver.Malheureusement c’est loin d’être le cas en trading.
En bourse, ce moyen, cette formule magique n’existe pas.
Et pourtant la plupart des amateurs et même professionnels sont toujours à sa recherche. Ils projettent les lumières là où il ne faut pas, il sont à la recherche d’une illusion..

Le graal en bourse n’existe pas. Cette une illusion.

Pour comprendre ceci, Il suffit d’étudier la réalité des marches Financières.

Les marches ont bel et bien une propriété majeure et frappante  : ils sont INCERTAINS.
L’incertitude se définit par l’imprévisibilité et l’impossibilité d’anticipation et se traduit sur le marché par des mouvements brusques dans un sens ou l’autre sans fondement apparent.
Il est tout à fait courant qu’un titre évolue à la hausse lorsque l’analyse de la rentabilité de la société sous jacente soit mauvaise tout simplement.

Les marchés financiers sont INCERTAINS

 

Ceci nous pose un problème : si on ne peut pas prévoir l’évolution des marchés, alors il y a plus aucune logique qui nous poussera à investir ou entrer/sortir sur un marché donné?

La solution :
Elle tient de la différence entre approcher l’incertitude avec une démarche de prévision/contrôle (une démarche déterministe) et une approche probabiliste.On pourrait par exemple soit :

  • Anticiper la hausse d’une action,
  • Mettre en avant tout un enchaînement logique amenant à cette conclusion (les bons résultats de la compagnie, ses dirigeants, sa réputation et ses dividendes)
  •  Y aller.

Ou :

  • On exploite une configuration dans le graphique de l’action (qui statistiquement donne un avantage)
  • Y apporter une idée pour gérer le risque liée
  • Définir le scénario de sortie
  • Conclure sur l’entrée.

Si on choisi la deuxième attitude c’est qu’on fait preuve de sens probabiliste et stratégique.

Les marchés répondent au sens probabiliste et stratégique plutôt qu’à l’attitude du joueur

Vous devez absolument comprendre que c’est cette dernière approche que vous devez adopter sans tarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *