La deuxième partie de l’article 10 qualités pour faire un placement réussi en bourse qui traite, comme son titre l’indique, des dix compétences fondamentales pour réussir à faire un bon placement en bourse ou toute autre affaire.

 

Lorsque les faits changent, changez d’avis

Il est facile de tomber amoureux de vos idées et c’est ce qui vous empêche de s’en détacher. Une action ne sait pas que vous le possédez. Parfois, les investisseurs poussent l’idée de l’investissement à long terme à son extrême. Ils oublient qu’ils doivent constamment réévaluer leurs positions et les changer en fonction des situations et quand de nouvelles données sont disponibles.

 

Réduire les erreurs en raison de biais comportementaux

Un investissement réussi est seulement 1% de ce que vous savez et ce que vous achetez, et 99% votre comportement. Mais nous, les humains, nous ne savons pas nous comporter bien dans les domaines d’incertitude (comme l’investissement). Nous souffrons d’innombrables biais cognitifs. Fait intéressant, nous lisons souvant sur ces biais et pourtant ils trompent encore notre cerveau. L’idée est de faire face à ces biais non pas en essayant de les éliminer (personne ne peut), mais d’essayer d’en minimiser les erreurs.

A ne pas faire : Vérifier quotidiennement les cours des actions, en se concentrant sur le court terme, en lisant beaucoup de nouvelles et en se livrant à l’investissement dans les «médias sociaux» déclenche beaucoup de ces biais. Ainsi, éviter ou minimiser le bruit de ces activités, réduira automatiquement vos erreurs de comportement. Je peux témoigner de cette expérience personnelle acquise au cours des années.

 

Connaitre la différence entre l’information et l’influence

Mauboussin écrit :

L’investissement est un exercice socialement inhérent. En conséquence, la progression des prix peuvent passer d’une source d’information à une source d’influence. Cela s’est produit plusieurs fois dans l’histoire des marchés. Prenez le boom dot-com comme exemple. Au fur et à mesure que les actions sur Internet augmentaient, les investisseurs qui possédaient les actions deviennent riche sur papier. Cela exercait une influence sur ceux qui ne possédaient pas de parts et beaucoup d’entre eux ont fini par acheter aussi. Cela a alimenté le processus.

La montée rapide du secteur des dot-com était moins axée sur les attentes fondées sur la façon dont Internet changerait le monde des affaires et plus sur le fait de saisir une opportunité.

Il suggère alors ce que les grands investisseurs font sur ce compte –

Les grands investisseurs ne sont pas aspirés dans le vortex d’influence. Cela nécessite le don de ne pas s’occuper de ce que les autres pensent de vous, ce qui n’est pas naturel pour les humains. En effet, de nombreux investisseurs à succès possèdent une compétence très utile dans l’investissement qui est toute aussi précieuse dans la vie: un mépris flagrant pour les opinions des autres.

Le succès implique d’envisager différents points de vue, mais finalement de façonner une thèse réfléchie et éloignée du consensus. La foule a souvent raison, mais quand elle est dans l’erreur, vous avez besoin de la force psychologique pour lutter contre.

Définir la taille de vos positions de manière appropriée

Le succès dans l’investissement comporte deux parties: trouver votre avantage et en profiter pleinement grâce au dimensionnement approprié (allocation). Donc, si vous avez deux idées avec le même rendement attendu, mais l’une est dans une entreprise financière fortement endetrée et l’une est une société de produits de consommation très stable, vous devriez allouer beaucoup plus d’argent à cette dernière parce qu’elle est plus dans la certitude .

Presque tous les investisseurs se concentrent sur la recherche d’opportunité, la taille des positions reçoit beaucoup moins d’attention. Mais en plus d’avoir trouvé une bonne idée avec une grande conviction, il faut maximiser le gain pour faire progresser votre portefeuille. Et cela ne peut se faire que par un Money Management approprié.

Apprenez à Lire et à garder un esprit ouvert :

Je ne peux pas trop souligner l’importance de lire ici, comme je l’ai déjà écrit beaucoup.

Mauboussin écrit dans ses notes :

Charlie Munger, de Berkshire Hathaway, a déclaré qu’il appréciait vraiment le point de vue d’Albert Einstein: «le succès provient de la curiosité, de la concentration, de la persévérance et de l’autocritique. Et par l’autocritique, il voulait changer l’esprit pour qu’il ait détruit ses idées les plus aimées.

La lecture est une activité qui tend à favoriser toutes ces qualités.

Cet article a été écrit par Vishal sur son blog.

Et vous, quelles sont les qualités que vous voulez developper pour être un bon investisseur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *